Marc Dupré n’aurait pas participé à «La Voix»: «J’ai toujours eu peur de ça, les concours»

Marc Dupré, qui a repris son fauteuil rouge de coach après une saison d’absence, n’aurait pas participé à La Voix à ses débuts, a-t-il révélé dans le troisième épisode du balado de QUB radio La Voix à l’aveugle

«J’ai toujours eu peur de ça, les concours, a raconté le vétéran coach. Je ne voulais pas me faire confirmer que je ne pouvais pas faire ça. Ça ne me tentait pas, je ne voulais pas prendre la chance.»

«Moi je suis un rêveur, donc je rêvais, a-t-il poursuivi. J’ai fait un concours dans ma vie, je n’ai pas gagné, et je n’en ai plus jamais fait, de concours.»

Lara Fabian aurait quant à elle tenté sa chance à La Voix. «Avec le culot que j’avais à l’époque, sûrement que je l’aurais fait», a-t-elle soutenu, ajoutant n’être «pas certaine qu’aujourd’hui l’artiste que je suis aurait le courage ou la détermination» de s’inscrire à l’émission.

«Non seulement tu l’aurais faite [La Voix], mais tu l’aurais gagnée, je te le confirme, lui a lancé Marc Dupré. S’il y’a une Lara Fabian qui arrive, moi, je ne la lâche pas!»

Sa première fois au Forum 

Dans ce troisième épisode du balado La Voix à l’aveugle, Marc Dupré s’est aussi remémoré l’un des moments marquants de sa carrière: le spectacle qu’il a livré au Forum de Montréal en première partie de Céline Dion. «Je ne comprenais pas ce qui se passait», s’est-il rappelé, lui qui est sorti de scène sans même saluer le public.

«Je finissais avec l’imitation de Brian Adams. Je mets mon micro et je m’en vais. Là, les gens ne comprennent pas, c’est comme si je n’avais pas fini. Je m’en vais directement dans la salle, rejoindre mon père qui est à la console avec René Angélil.»

«Les gens applaudissent pendant que je marche et moi je pense que c’est parce que Céline arrive, mais c’est parce qu’ils ne m’avaient pas applaudi, parce que j’étais parti, a-t-il poursuivi. Alors, je marche vers mon père et René et j’applaudis avec le monde.»

René lui a alors suggéré de se retourner pour «faire un allô au monde». La réaction du public a été immédiate… et au-delà de ses attentes. «Je viens de vivre un moment, s’était-il dit à l’époque. Et c’est drôle, parce qu’à partir de ce moment-là, j’ai commencé à avoir peur. Je n’avais jamais eu peur avant.»

Coach Marc a d’ailleurs salué le défunt mari et imprésario de Céline Dion qui lui a donné «de grandes chances» au début de sa carrière. «Il a vu un jeune qui avait le goût, a-t-il expliqué. Il croyait plus en moi que moi-même».